DERNIERS ARTICLES

NDDL : les travaux vont pouvoir commencer

25 janvier 2016

Vœux 2016

Nous venons d’apprendre que la justice approuve toutes les expulsions.
Le vœu de soutien aux riverains que j’ai présenté aujourd’hui a été adopté par l’assemblée régionale.

Vendredi dernier, des riverains de la « ZAD » de Notre Dame des Landes ont une nouvelle fois été victimes des « zadistes ».

– Quelques semaines seulement après avoir lancé une pétition demandant l’évacuation de cette zone, Guy et Béatrice LAMISSE ont découvert que leur maison à Vigneux-de-Bretagne avait été vandalisée : leur porte avait été forcée, leurs murs intérieurs tagués d’insultes et de menaces, leur logement entièrement mis à sac.
– Il s’agit ni plus ni moins qu’un acte de vengeance, une nouvelle tentative d’intimidation à l’encontre de celles et ceux qui refusent de se taire sur ce qui se passe autour de la « ZAD » de Notre Dame des Landes.
Car depuis des années, les actes de violence se multiplient à Notre Dame des Landes et dans les communes environnantes :

– Squats de maisons, dégradations de biens publics ou privés, routes coupées, engins de chantier incendiés, forces de l’ordre attaquées, journalistes et scientifiques menacés…
– Au total, ce sont plus de 200 exactions liées à la ZAD et aux « zadistes » qui ont déjà été recensées.

Les premières victimes de ces exactions sont naturellement les riverains, toutes celles et ceux qui vivent à proximité de la « ZAD ». Aujourd’hui, beaucoup ne se sentent plus protégés ni même écoutés. C’est la raison pour laquelle Guy et Béatrice LAMISSE se sont mobilisés pour alerter les autorités et l’opinion publique sur la situation qu’ils vivent au quotidien. Ils viennent d’en payer le prix vendredi dernier.

Que l’on soit partisan ou opposant au projet d’aéroport, personne ne peut accepter ou légitimer un tel acte. La démocratie, c’est le respect de l’opinion de chacun mais c’est aussi le respect de chaque citoyen.

– Nous considérons donc que tous les élus attachés aux valeurs de la République doivent dénoncer cet acte ;
– Que tous ont le devoir d’apporter leur soutien à ceux qui en sont les victimes, mais également d’exiger que la sécurité des riverains soit enfin garantie à travers l’évacuation de la « ZAD » de Notre Dame des Landes.

Cette zone est devenue en France le symbole du manque d’autorité de l’Etat. Dans un pays où on réfléchît au prolongement de l’état d’urgence on laisse faire de telles exactions. L’autorité doit être au service des décisions de justice : 154 ont donné tort aux opposants. Plus encore, l’ensemble des élections démocratiques a porté des majorités favorables au transfert.

Nous sommes en plein déni de justice et de démocratie. J’ai honte pour mon pays. Je crains pour la Région et ses habitants : à force d’accepter l’inacceptable on tolère l’intolérable et l’Etat, en laissant faire, se rend responsable et coupable de nouvelles violences.

La chienlit, elle est ici !

Cette complicité passive de François Hollande avec les écologistes pour des raisons politiciennes a pour conséquence d’affaiblir notre République et d’alimenter les extrémismes.

Vœu :

Dans ce contexte de multiplication des violences autour de la ZAD de Notre Dame des Landes, le Conseil régional des Pays de la Loire :

– Dénonce l’acte odieux et scandaleux dont ont été victimes Guy et Béatrice LAMISSE;

– Apporte son soutien à tous les riverains de la ZAD qui subissent les actes illégaux commis par des « zadistes » ;

– Demande à l’Etat que des moyens soient immédiatement mis en œuvre pour assurer la sécurité à Notre Dame des Landes et dans les communes environnantes ;

Appelle le Gouvernement à ordonner l’évacuation de la ZAD de Notre Dame des Landes, en application de la loi et des décisions de justice.

Partager

Évacuation de NDDL : la gauche régionale pompier pyromane

29 décembre 2015

Les déclarations ces dernières heures de M. Matthieu Orphelin, l’ancien vice-président EELV du conseil régional des Pays de la Loire sont irresponsables.
Comment un ancien élu regional peut-il prétendre qu’appliquer la loi républicaine va entraîner des victimes ?
Malheureusement la tension qui existe aujourd’hui sur le site de Notre-Dame-des-Landes est la conséquence d’un manque de courage politique pendant plusieurs années de la part de ses amis politiques.
Par ses propos, M. Orphelin se transforme en pompier pyromane espérant à nouveau des blocages sur un projet qui a encore été récemment tranché par les électeurs. Je n’aurais pas l’outrecuidance de lui rappeler les résultats des toutes dernières élections régionales où les Ligériens se sont nettement prononcés en faveur du nouvel aéroport du Grand Ouest.
Contrairement à ce qu’il pense prédire, Notre-Dame-des-Landes ne doit pas être Sivens surtout si les « zadistes » acceptent la décision de justice et quittent la zone pacifiquement.
Après le choix de la posture tout au long de son mandat, l’ancien porte-parole de la Fondation Nicolas-Hulot a revêtu les habits de Cassandre pour des raisons toujours politiciennes.
Triste et dangereuse attitude !

Une journée toute particulière

19 décembre 2015

Après avoir élu notre nouveau président du Conseil régional qui a prononcé un discours d’investiture de grande qualité, je me suis rendu au dernier conseil municipal de l’année de La Baule.
Revenons sur l’intervention de Bruno Retailleau qui a fixé à l’équipe régionale 3 priorités découlant des engagements de campagne.
La lutte contre le chômage des jeunes avec notamment l’instauration d’un Grenelle de l’Apprentissage, le soutien à la ruralité (agriculture, centres bourgs, petits commerces, routes) et le nouvel aéroport du Grand Ouest.
Ces priorités seront accompagnées d’un plan d’économies budgétaires après un audit des finances prévu dès janvier.

L’ordre du jour du conseil municipal était essentiellement sur le vote du budget primitif pour 2016.
J’ai qualifié ce budget « plein de sagesse » car il conjugue des investissements importants dont l’éclairage public et le drastique désengagement de l’Etat quant à la Dotation Globale de Fonctionnement dont la baisse s’élève une nouvelle fois pour cette année à un million d’euros. Elle s’accompagne de charges supplémentaires comme la nouvelle prise en compte du coût pour notre ville de la venue des CRS. Alors que la majorité municipale a souhaité maintenir les subventions aux associations un effort de diminution des charges générales a été décidé de près de 2,5 %. Pour préserver notre niveau d’investissement à 14,8 millions d’euros il a été convenu une légère augmentation de la fiscalité directe de 1,5 %.
Cette fin d’année est confrontée à de graves crises, économique, territoriale et civique. Les mesures que nous devons continuer à prendre sont urgentes et attendues de nos concitoyens.

IMG_2143

47,2 % : à bien y réfléchir…

18 décembre 2015

image

Les résultats de dimanche dernier sont à accueillir avec satisfaction, humilité et gravité.
Satisfaction car la liste menée par Bruno RETAILLEAU a obtenu un résultat franc de plus de 5 points devant son concurrent socialiste et de 23 points devant son adversaire d’extrême droite.
La mobilisation d’entre les deux tours a nettement profité à notre liste de la droite et du centre (+ 140 000 voix).
Je suis tout particulièrement heureux du score obtenu par les électeurs de La Baule Escoublac qui avec 59,29 % ont offert, comme au 1er tour, le meilleur résultat de Loire Atlantique.
Humilité car le premier parti reste celui de l’abstention. La distance, si ce n’est la déception, que manifestent les électeurs à l’endroit de la politique s’est exprimée tout au long de cette campagne.
Gravité car jamais le Front National n’a fait un tel résultat dans notre département. On ne peut pas considérer qu’il y a 20 % de Ligériens hors du champ républicain. L’exaspération est à son comble et il est impensable de ne pas y répondre sinon, dans 17 mois, nous pourrions assister à un « 21 avril de la droite et du centre ». Il faut revoir notre façon de « faire de la politique ».
Nous avons répété pendant cette campagne qu’il fallait PARLER VRAI et AGIR VITE.
Parler vrai, nous avons été entendu.
Agir vite, nous sommes maintenant attendus.
Mettons-nous immédiatement au travail !
Membre de la commission exécutive -« gouvernement régional »- j’ai accepté la proposition du nouveau président d’être le « Monsieur Tourisme » des Pays de la Loire au sein de la commission Entreprise. C’est un secteur crucial pour notre économie qui regroupe près de 50 000 emplois et réalise 7,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. J’ai aussi accepté la vice présidence du groupe les Républicains au côté de Christophe PRIOU, député de Loire Atlantique.
Nous n’avons plus le temps d’attendre.
Nous ne serons plus jugés sur nos intentions mais sur nos actes.

Dimanche, mobilisation générale dans les Pays de la Loire

11 décembre 2015

image

Dimanche, chaque voix comptera.
Grâce à la mobilisation des électeurs, Bruno Retailleau et son équipe sont arrivés en tête au 1er tour en réalisant le meilleur score de France des listes d’union de la droite et du centre.
La Baule-Escoublac a donné à notre liste le résultat le plus élevé en Loire-Atlantique avec 47,94 %.
Cet élan formidable pour le 2ème tour est encourageant mais rien n’est joué, rien n’est gagné.
Il faut donc rester mobilisé. Chaque voix pour le Front National sera une voix qui profite à la gauche. Pensons-y !

Articles plus anciens