DERNIERS ARTICLES

BRIEF avril 2015

13 avril 2015

Dans le dernier numéro de BRIEF,  mensuel de la communication publique et de la valorisation des territoires, j’aborde le rapport des élus à la communication, au digital, la place du directeur de la communication…

Partager

Une session pour rien

11 avril 2015

Cette session ad hoc à laquelle nous avons été convoqués vendredi matin au Conseil Régional a été une séance de rattrapage, un vrai moment d’auto promotion après plus de 10 ans de pouvoir.

La majorité régionale a « ripoliné » des décisions déjà prises ou même annoncées dans un but de propagande à 8 mois des échéances régionales. Elle a même eu l’outrecuidance de ne pas le faire dans deux mois pour essayer d’éviter la réintégration dans ses comptes de campagne… Quel triste constat de mettre en œuvre une telle manipulation aux frais des contribuables ligériens !

C’est sans doute la conséquence d’un constat d’urgence électoral, un dernier instinct de survie politique pour sauver le « soldat CLERGEAU » et le bilan du « général AUXIETTE » qui constatent, après les élections départementales, que la déroute est réelle et qu’ils emmènent leurs derniers soutiens à l’échec.

Il est vrai que plus d’électeurs se sont portés sur les listes de l’opposition départementale en Loire-Atlantique que sur la majorité.

Je ne sais pas si l’opposition gagnera les prochaines échéances régionales. Mais je sais une chose, c’est que nous n’utiliserons pas ces méthodes car elles ne font qu’amplifier le dégoût de certains concitoyens pour cette politique manipulatrice à l’image du redécoupage scandaleux qui a été effectué sur la Loire-Atlantique par le Premier ministre de l’époque Jean-Marc Ayrault. Le même qui, mis en scène par sa fille lundi prochain sur une chaîne publique, porte un jugement bien méprisable sur la réforme territoriale. C’est à ne rien y comprendre…

Alors l’investissement que l’on demande c’est celui sur lequel le Président AUXIETTE s’est engagé et sur lequel sa majorité a échoué, l’aéroport du Grand Ouest. Il n’a même pas été évoqué par le vice-président en charge des transports…

C’était donc une session pour rien !

Loire-Atlantique : les résultats du 2ème tour des élections départementales

31 mars 2015

Les résultats de dimanche soir sont une déception et un fort encouragement.

L’opposition départementale n’est pas passée loin d’une victoire (15 cantons/31). La droite dans l’Union prospère dans notre département, même à Nantes, où nos candidats ont nettement amélioré l’étiage des dernières élections.
La gauche en Loire-Atlantique est particulièrement fragilisée et le PS n’est plus majoritaire dans le département (1245 voix d’avance pour l’opposition au 2ème tour).

Dans un environnement confus du fait d’un découpage politicien de Jean-Marc Ayrault, de l’absence de connaissance des compétences du conseil départemental, de la dissociation des dates entre cette élection et les régionales de décembre prochain, moins d’un électeur sur deux s’est déplacé vers les urnes ligériennes. Présent sur trois cantons au 2ème tour, le FN perce sans s’installer mais je vous rappelle que pour les élections départementales la barre du 1er tour était de 12,5 % des inscrits alors que pour les élections régionales ce sera 10 %… des votants. Donc dans le contexte actuel nous sommes assurés d’avoir une triangulaire, si ce n’est une quadrangulaire avec les écologistes.

Ces résultats annoncent une bonne mobilisation de la droite et du centre pour les élections régionales de la fin de l’année. Il faut, dès à présent, engager le combat pour remporter en décembre la majorité régionale et ne pas laisser, à une gauche décrédibilisée, tous les pouvoirs locaux. Une projection des résultats du 22 mars permet de dire que l’Union de la droite et du centre remporterait les élections régionales avec 52 % (26 % pour la gauche avec les écologistes et 15 % pour le FN). Ce n’est qu’une projection à 9 mois de l’échéance…

2015 doit mettre fin au socialisme territorial basé sur le clientélisme et la gabegie, installé depuis plus de 10 ans dans les Pays de la Loire.

Eolien en mer et projets environnementaux

24 mars 2015

C’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons échangé lundi soir avec le maire et les élus municipaux sur l’installation d’un parc éolien en mer au large de nos côtes.
Favorable à un tel projet, j’ai insisté sur le fait que nous devions obtenir une compensation importante pour permettre de financer des projets environnementaux ; je pense notamment à la nécessité de faire disparaître ce que l’on appelle le « banc des Chiens », cette zone de sable dans notre baie.
L’investissement dans le développement des énergies renouvelables est important car elles sont l’un des piliers de notre politique énergétique, aux côtés de l’indispensable énergie nucléaire.
Cette nouvelle filière industrielle, créatrice d’emplois – 10 000 dont 2000 en Loire-Atlantique- permet à notre région d’être à l’avant-garde d’un marché qui a vocation à conquérir des marchés étrangers.
Les 80 éoliennes, dont les génératrices et les nacelles sont construites dans la toute nouvelle usine de Montoir de Bretagne, permettront d’alimenter en électricité l’équivalent de plus de 700 000 habitants. La base de maintenance du parc sera installée à La Turballe.
L’enquête publique aura lieu cet été. Ce projet devrait voir sa mise en service progressive à partir de 2018.

www.parc-eolien-en-mer-de-saint-nazaire.fr

Un TGV jusqu’au Croisic

17 mars 2015

Des candidats aux élections départementales distribuent un tract annonçant la remise en question par la SNCF de la ligne TGV jusqu’au Croisic.

On ne peut pas tout se permettre en campagne électorale et notamment de communiquer des contrevérités.

Il est tout d’abord regrettable de constater le flou de la répartition des compétences entre les collectivités territoriales à quelques jours du 1er tour ; elle se discute toujours au Parlement… Nous allons élire des conseillers départementaux sans connaître leur rôle, le vote définitif du texte n’intervenant qu’après les élections. C’est sans doute un cas unique dans l’histoire de la République.

Mais si nous ne savons pas aujourd’hui quelles seront les compétences des départements et leurs responsabilités exactes, le transfert des transports ferroviaires n’a jamais été évoqué. C’est donc une première erreur.

D’autre part, la question des TGV n’est pas plus une compétence régionale que départementale : s’agissant des lignes TGV, la SNCF est pleinement responsable, sous contrôle de l’Etat, son actionnaire. Il s’agit d’un second mensonge.

Enfin, l’objectif des travaux entrepris sur les gares du parcours depuis Saint-Nazaire est d’améliorer les conditions de confort et de sécurité des usagers de cette ligne pour rejoindre Le Croisic. Ces travaux devant s’achever fin mars – début avril. Il n’a donc jamais été question de l’interruption de la desserte du Croisic par le TGV mais, bien au contraire, de la renforcer.

Il est important de rappeler ces éléments car la campagne électorale ne peut être l’occasion de diffuser de fausses informations dans l’unique but de porter la confusion dans l’esprit des électeurs.

Articles plus anciens

SIA 2015

27 février 2015

Pêche : un réveil tardif

13 février 2015